XVIIe Conférence alpine

Les ministres de l'environnement ou leurs représentant·es des huit pays alpins ainsi que des délégués de la Commission européenne se sont réunis pour la XVIIe Conférence alpine à Brigue, en Suisse, le 27 octobre. Cette conférence bisannuelle est la réunion politique la plus importante de la Convention alpine.

La conférence précédente ayant dû se tenir en ligne en raison de la pandémie, les représentant·es politiques de haut niveau réunis à Brigue étaient très motivé·es et ont pris des mesures concernant les principales priorités de la Convention alpine.

  • Priorité 1 : Conservation et valorisation de la biodiversité et des écosystèmes alpins.
  • Priorité 2 : Mesures ambitieuses de protection du climat.
  • Priorité 3 : Permettre une bonne qualité de vie pour la population des Alpes.

Les neuf organes de travail thématiques mandatés pour la période 2023-2024 joueront un rôle important dans la mise en œuvre du PTP.

  • La Slovénie a également présenté le programme de sa prochaine présidence, lorsqu'elle succédera à la Suisse à la fin de 2022. Sa présidence sera placée sous le slogan « Qualité de vie dans les Alpes pour tous et toutes ». La présidence slovène mettra également l'accent sur l'éducation environnementale en matière de changement climatique et sur la biodiversité, ainsi que sur le renforcement des activités internationales liées aux montagnes et aux thèmes de montagne.

L'ordre du jour de la conférence était chargé, reflétant le travail intense réalisé au cours des deux dernières années par la présidence suisse, les parties contractantes, les organisations observatrices et les organes de la Convention alpine :

  • Les représentant·es de haut niveau ont discuté des conséquences du changement climatique sur le cycle hydrologique dans les Alpes, en explorant les questions clés sur les mesures de gestion de la sécheresse, ainsi que les propositions concrètes pour mettre en œuvre le Plan d'action climat 2.0 et la Déclaration sur l'eau de 2020.
  • Le neuvième Rapport sur l'état des Alpes sur les villes alpines a été adopté. Ce rapport visait à comprendre comment le maillage urbain alpin peut entraver ou favoriser le développement durable des Alpes.

Alenka Smerkolj, secrétaire générale de la Convention alpine : « En ces temps troublés, il était encourageant de voir les représentants de haut niveau de nos neuf parties contractantes se réunir pour prendre des mesures audacieuses dans des domaines essentiels pour l'avenir des Alpes. Je me réjouis des deux prochaines années de travail avec toutes les parties contractantes, les observateurs et les partenaires pour un avenir alpin plus durable. »

#Actualités des Parties contractants, Observateurs & Partenaires#Rapport sur l'état des Alpes#Évenements
X

We are using cookies.

We are using cookies on this web page. Some of them are required to run this page, some are useful to provide you the best web experience.