Priorité à l’action climatique dans les Alpes au 74e Comité permanent

Le point fort de la 74e réunion du Comité permanent de la Conférence alpine du 9 mars a été un débat sur l’action climatique dans les Alpes. Après une mise à jour de la Présidence suisse sur son programme et ses domaines prioritaires, le Comité consultatif sur le climat alpin, l’Allemagne et la Suisse et les organisations observatrices Alliance dans les Alpes et Ville des Alpes de l’Année ont présenté des projets actuels dans le domaine de l’action climatique.

Le fil rouge de la Présidence suisse de la Convention Alpine 2021-2022 est le climat. La mise en œuvre d’un plan en cinq points avec des projets et des initiatives concrètes relatives au climat est au centre de son programme de Présidence.

Les activités de la Convention alpine liées au climat sont regroupées au sein du Comité consultatif sur le climat alpin (ACB), une plateforme alpine pour discussions et échanges entre experts sur l’atténuation et l’adaptation au changement climatique dans les Alpes. Au cours de la réunion du Comité permanent, le président de l’ACB a présenté les travaux en cours du groupe, ses priorités et sa coopération avec les autres Organismes de travail thématiques de la Convention alpine.

La Suisse a donné une vue d’ensemble de la sixième édition du concours d’architecture Constructive Alps qu’elle finance avec la Principauté du Liechtenstein. Le concours récompense les restructurations et les nouvelles constructions dans les Alpes qui présentent des caractéristiques écologiques, économiques, sociales et esthétiques exceptionnelles. Plus de 230 candidatures ont été soumises au concours, dont 31 ont été présélectionnées en vue de l’attribution des prix en fin d’année.

Un autre projet dans le domaine des infrastructures durables, présenté par l’Allemagne, est le prix ClimaHost. La deuxième édition a été lancée l’année dernière et s’adresse aux structures d’hébergement qui s’engagent pour la protection du climat et les économies d’énergie. Bien que le secteur touristique ait été fortement impacté par la pandémie, des hôtels, auberges de jeunesse, auberges, pensions et refuges de montagne situés dans la plupart des pays alpins ont déposé leur candidature. La cérémonie de remise des prix est également prévue pour la fin de cette année.

Alliance dans les Alpes a présenté au Comité permanent son projet « KlimaFit », dont l’objectif est de développer une « boussole de développement local » pour soutenir les communes dans la planification durable du développement. Le projet s’appuie sur l’instrument de planification sociale du projet Interreg Espace Alpin PlurAlps en y ajoutant les thèmes de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique ainsi que de la biodiversité et du paysage, et se focalise sur les compétences du niveau municipal en Allemagne. Il est financé par l’Allemagne et se conclura en mars 2022.

L’Association Ville des Alpes de l’Année a donné un autre aperçu de son action pilote dans le cadre de l’Agenda Territorial Européen intitulée Action pour le climat dans les villes alpines, qui vise à mieux relier le développement spatial aux questions climatiques dans les villes alpines. Le projet se concentre sur la participation citoyenne aux processus de planification en cours dans le domaine de l’adaptation et de l’atténuation du changement climatique et il a été illustré à l’aide des activités menées à Idrija/SI, Sonthofen/DE et Chambéry/FR.

La discussion qui a suivi a souligné la nécessité de synergies entre les différentes activités et organes de la Convention alpine. Ce dialogue a débouché sur un débat ultérieur à propos de l’état d’avancement de la préparation du Programme de travail pluriannuel (PTP/MAP) 2023-2030. Les thèmes prioritaires intersectoriels prévus dans le PTP seront le changement climatique, la qualité de vie ainsi que la biodiversité et les écosystèmes. Ces thématiques ne sont pas exclusives et seront abordées de manière holistique. Tous les organes de la Convention alpine et les activités dans d’autres secteurs contribueront à la réalisation des objectifs des domaines prioritaires. La délégation slovène, qui succèdera à la Suisse à la Présidence de la Convention alpine, a apporté une contribution spécifique sur la manière d’aborder la question de la qualité de vie dans les Alpes.

La Présidence a également fait le point sur l’Alliance du Simplon, un plan d’action pour la décarbonisation des transports dans les Alpes qui a été discuté par les Ministres de l’Environnement et des Transports des pays alpins lors d’une réunion conjointe en janvier.

X

We are using cookies.

We are using cookies on this web page. Some of them are required to run this page, some are useful to provide you the best web experience.