Un prix pour la vidéo de la Convention alpine

La Convention alpine a lancé sa nouvelle vidéo « Leading the way for sustainable life » à l'automne 2021 (d'autres versions linguistiques seront bientôt disponibles). Le 6 mai 2022, la vidéo a été récompensée pour son excellence lors du 4eFestival international d’Afrique du film touristique au Cap, en Afrique du Sud. Le festival promeut des travaux au contenu exceptionnel et innovant créés sur tous les continents – publicités télévisées, films promotionnels, campagnes vidéo, vidéos pour les réseaux sociaux, documentaires et reportages liés à la promotion des destinations. Toutes nos félicitations à tous et toutes les autres finalistes !

Parmi les 320 candidatures provenant de 55 pays, le jury international a décerné à la vidéo de la Convention alpine la médaille d'or dans la sous-catégorie internationale « Tourisme durable ». Le tourisme durable est une partie intégrante du développement durable de l'ensemble de la région et constitue le seul moyen de préserver l'attrait des Alpes, non seulement pour les touristes qui les visitent, mais surtout pour permettre aux habitants et habitantes de mener une vie de bonne qualité.

« Ce prix n'est pas seulement la confirmation qu'avec l'équipe de production, nous avons créé un excellent produit reconnu par un jury international expert, mais c'est aussi une  occasion fantastique de présenter la Convention alpine à un public international – à travers le prisme du tourisme, mais en soulignant la perspective et l'importance de la durabilité et de son impact global sur la région et ceux et celles qui y vivent », a déclaré Alenka Smerkolj, Secrétaire générale de la Convention alpine.

Pour découvrir les coulisses du projet, lisez notre entretien avec le producteur et compositeur de la bande originale Žiga Pirnat et le réalisateur Nejc Levstik !

 

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans ce projet et à réaliser une vidéo sur la Convention alpine ? En quoi est-elle différente, partiellement ou totalement, des autres projets sur lesquels vous avez travaillé ?

Nejc : La principale raison pour laquelle j'ai choisi de participer à ce projet était le fait que le film aurait une bande-son originale, écrite par Žiga Pirnat. Au début, c'était la plus grande différence, car généralement nous n'avons pas le privilège de créer de la musique spécialement pour un projet. Les clips vidéo des huit pays qui font partie de la Convention alpine prennent vraiment vie avec la musique interprétée par un véritable orchestre.

Žiga : Certainement une énergie positive et un travail avec une équipe formidable – du côté de la Convention alpine comme de l'équipe artistique, Nejc, Rožle [Rožle Bregar, directeur de la photographie] et le reste de l'équipe de Vizualist, avec qui nous avons déjà créé de grands projets pour promouvoir le développement durable.

Pourquoi avez-vous choisi ce lieu et ces images spécifiques pour ce film ? Quels messages essayiez-vous de faire passer avec ces visuels ?

Nejc : Dans toutes les Alpes, il semble que presque partout où vous pointez votre caméra, vous serez en mesure de filmer quelque chose de vraiment photogénique. Mais cela ne suffit pas pour raconter l'histoire. Nous avons essayé d'entrelacer les clips vidéo des paysages naturels avec l'histoire de ceux et celles qui profitent de ce monde – les gens. Le territoire alpin est une région de plusieurs nations et de toutes les générations, il est visité par des personnes du monde entier, qui reviennent sans cesse, et chacun y trouve son compte.

Žiga : Le critère le plus important était l'histoire que nous avons écrite avec le réalisateur Nejc et avec les contributions et les commentaires de l’équipe de la Convention alpine. L'interconnexion de l'incroyable patrimoine naturel et culturel, la coexistence de nombreuses générations qui préservent les traditions et, en même temps, guident cet environnement et cette société vers un avenir meilleur grâce à des pratiques innovantes. Nous avons combiné tout cela dans un récit qui tourne autour d'un élément de base – la pierre. Avec l'aide de notre personnage principal, la pierre devient un symbole à l'échelle des Alpes : le cairn. Le deuxième critère était le fait que la Convention alpine comprend huit pays. Il était donc important, d'un point de vue technique et symbolique, que chacun d'entre eux, d'une manière ou d'une autre, apparaisse dans la vidéo.

Il n'est pas facile de capturer l'essence d'une organisation internationale avec une caméra. Quels ont été les principaux défis que vous avez rencontrés lors de la réalisation de ce film ?

Nejc : Le plus grand défi était certainement de montrer toute la diversité d'une si grande région, d'une si grande partie de l'Europe en seulement deux minutes. Le tournage d'une telle vidéo pourrait prendre plusieurs années – nous l'avons fait en seulement quelques jours!

Žiga : C'était certainement un grand défi de mettre en place ce projet, qui nécessiterait normalement un budget et un nombre de jours de tournage beaucoup plus élevés, mais grâce à l'engagement et à la mobilisation des équipes, nous avons réussi à le réaliser au niveau souhaité. Malheureusement, la météo n'a pas toujours joué le jeu, puisque certains lieux de tournage étaient couverts de neige, ce qui a prolongé le tournage de plusieurs mois. Mais néanmoins, tout est bien qui finit bien.

X

We are using cookies.

We are using cookies on this web page. Some of them are required to run this page, some are useful to provide you the best web experience.