Transports

Situées, comme elles le sont, en plein cœur de l’Europe, les Alpes sont traversées par de nombreux corridors de transports internationaux de première importance, y compris des corridors routiers, empruntés chaque année par plus de 10 millions de poids lourds, des millions de touristes et, bien entendu, les populations alpines. Du fait de la topographie des vallées, les impacts environnementaux des transports et leurs conséquences en matière de santé et de paysage sont plus marqués dans les zones montagneuses qu’ailleurs. Par conséquent, un objectif majeur de la Convention alpine est de promouvoir des moyens de transport plus durables, notamment en transférant de la route au rail le trafic de marchandises et de passagers, de renoncer à la construction de nouvelles autoroutes (ou d’autres voies à grande circulation) pour les transports transalpins et, globalement, de dissocier bien-être économique et croissance du trafic.

Dans l’article 2, paragraphe 2(j) de la Convention-cadre, les parties contractantes se sont engagées à prendre des mesures en vue de « réduire les nuisances et les risques dans le secteur du transport interalpin et transalpin, de telle sorte qu'ils soient supportables pour les hommes, la faune et la flore ainsi que pour leur cadre de vie et leurs habitats, notamment par un transfert sur la voie ferrée d'une partie croissante du trafic, en particulier du trafic des marchandises, notamment par la création des infrastructures appropriées et de mesures incitatives conformes au marché, sans discrimination pour des raisons de nationalité ».      

 

Protocoles et Déclarations

 

Organismes de travail thématiques

    • Groupe de travail Transports

     

    Publications et documentation

     

     

    Projets

    Bulletin d'information
    Wir verwenden Cookies, um Sie auf unserer Webseite bestmöglich mit Informationen versorgen zu können. Wenn Sie diese Webseite weiterhin nutzen, akzeptieren Sie die Verwendung von Cookies.