Nature et biodiversité

Les Alpes abritent plus de 30 000 espèces animales et 13 000 espèces végétales. Presque 30% de la région alpine bénéficie d’un statut de protection, mais de nombreuses espèces ont également besoin de se déplacer sur de longues distances. Il est donc nécessaire d’assurer la présence de corridors écologiques et d’espaces relais, tout en faisant en sorte que l’ensemble du territoire reste perméable et vivable pour les espèces. En outre, si les grands carnivores (le loup, l’ours et le lynx) et les ongulés sauvages (bouquetin, chamois, cerf, etc.) sont des éléments importants de l’imagerie et de l’écosystème alpins, ils peuvent entrer en conflit avec les activités humaines telles que le pastoralisme, la gestion forestière et la chasse. La gestion durable des espèces sauvages requiert la mise en regard et l’harmonisation des différents intérêts, et il s’impose de chercher des solutions équilibrées en coopération entre tous les acteurs impliqués (article 2, paragraphe 2 (f) de la Convention-cadre).

Protocoles et déclarations

Organismes de travail thématiques 

  • Comité consultatif sur la biodiversité alpine

  • Groupe de travail Grands carnivores, ongulés sauvages et société (WISO),

  • Groupe de travail Risques naturels (PLANALP)

  • Plate-forme Réseau écologique (2006-2019)

Documents et publications (sélection)

Projets
Bulletin d'information
Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies. Wir verwenden Cookies, um Sie auf unserer Webseite bestmöglich mit Informationen versorgen zu können. Wenn Sie diese Webseite weiterhin nutzen, akzeptieren Sie die Verwendung von Cookies.