Gestion des eaux

L’eau est emmagasinée dans les montagnes sous forme de glace et de neige et partiellement libérée dans les cours d’eau au printemps et en été. Les rivières alpines alimentent de vastes régions européennes en eau douce, nécessaire pour la consommation humaine, l’irrigation, les sports et l’énergie hydroélectrique. Ces différents usages entrent parfois en compétition les uns avec les autres et avec les exigences des écosystèmes aquatiques. L’eau est également un facteur majeur en matière de catastrophes naturelles, qu’il s’agisse d’avalanches ou d’inondations, de fonte du pergélisol ou de glissements de terrain, de pénurie d’eau ou d’épisodes de sécheresse. Le stockage de l’eau et les précipitations subissent également les effets du changement climatique.

C’est pourquoi la Convention alpine mentionne l’eau comme étant l’un des principaux sujets dans les Alpes [article 2 paragraphe 2(e) de la Convention-cadre] et fixe l’objectif de « conserver ou de rétablir la qualité naturelle des eaux et des hydrosystèmes, notamment en préservant la qualité des eaux, en veillant à ce que les installations hydrauliques soient construites en respectant la nature et que l'énergie hydraulique soit exploitée dans un cadre tenant compte aussi bien des intérêts de la population qui y habite que de l'intérêt pour la préservation de l'environnement ».

 

Organismes de travail thématiques

  • Plate-forme Gestion de l’eau dans les Alpes

Les questions concernant l’eau font également partie intégrante des activités du Groupe d’action 6 de la SUERA.

 

Publications

 

Projets

Bulletin d'information
Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies. Wir verwenden Cookies, um Sie auf unserer Webseite bestmöglich mit Informationen versorgen zu können. Wenn Sie diese Webseite weiterhin nutzen, akzeptieren Sie die Verwendung von Cookies.