Comité consultatif sur la biodiversité alpine

Présidence : Italie

Les Alpes présentent une riche diversité de nature et de paysages, qui offre un espace de vie à un grand nombre de plantes et d'animaux. La diversité biologique est le fondement de notre alimentation et de notre santé. La XVe Conférence alpine a reconnu ce rôle clé en créant un Comité consultatif sur la biodiversité alpine (Alpine Biodiversity Board ABB). L'objectif du Comité pendant son mandat 2019-2020 a été de réaliser une analyse d'inventaire des stratégies, lignes directrices et recommandations politiques pertinentes en matière de biodiversité et de paysage pour les pays alpins, y compris la Convention sur la diversité biologique et la législation pertinente de l'UE et les stratégies de biodiversité, ainsi que les résultats des recherches récentes.

En outre, le Comité était chargé d'élaborer un système de priorités et d'objectifs pour une action commune, notamment dans le domaine de la connectivité écologique.

Pour les deux années suivantes, jusqu’à la XVIIe Conférence alpine, l’ABB propose de considérer les objectifs suivants comme son agenda de travail :  

  • Identification d’une série d’indicateurs pertinents pour la biodiversité de montagne, qui viendront compléter et actualiser les indicateurs de la plate-forme Réseau écologique. Ces indicateurs pourront servir de point de départ à un suivi plus global et partagé dans les différents pays alpins.
  • Organiser des actions, à plusieurs niveaux institutionnels, pour souligner l’importance d’une spécificité de la biodiversité de montagne dans les stratégies tant internationales que nationales.
  • Travailler conjointement sur une cible potentielle pour la Convention alpine, qui inclue les écosystèmes vulnérables ou menacés tels que les montagnes, et ce également en planifiant un projet spécifique bénéficiant d’un financement (par exemple, un projet LIFE).
  • Contribuer à la réalisation des objectifs climat 2050, en étroite collaboration avec le Comité consultatif sur le climat alpin.

De plus, la XVIe Conférence alpine demande aux Parties contractantes de la Convention alpine, avec le soutien de l’ABB, d’envisager la mise en œuvre de la Déclaration sur la protection de la biodiversité de montagne et l’élaboration d’un plan d’action pour la protection de la biodiversité de montagne, identifiant des priorités, des bonnes pratiques et un système de suivi, susceptible de servir de modèle, à l’échelon mondial, à d’autres régions montagneuses, à la lumière également du cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020.

Pour cela, le Comité sur la biodiversité alpine sert de plate-forme pour, entre autres, réunir les différentes parties prenantes afin de permettre un dialogue entre les différents intérêts.

Contact :
Paolo Angelini, Ministère italien de la transition écologique
angelini.paolo@mite.gov.it

Retourner à la liste
Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.