Groupe de travail Protection des sols

Présidence : Autriche

Des sols en bon état sont un élément essentiel, par exemple pour atténuer le changement climatique et s'y adapter, pour préserver la biodiversité et pour parvenir à la sécurité alimentaire. Pourtant, de grandes quantités de sols de qualité sont perdues chaque jour. Cette perte n'est pas seulement causée par les risques naturels, mais surtout par la consommation humaine du sol. Ceci est encore plus important dans les Alpes, où la disponibilité du sol est particulièrement limitée.

Les Parties contractantes à la Convention alpine se sont ainsi engagées en matière de protection des sols sur l’objectif « de réduire les préjudices quantitatifs et qualitatifs causés au sol, notamment en utilisant des modes agricoles et sylvicoles ménageant les sols, en exploitant ceux-ci de façon mesurée, en freinant l'érosion ainsi qu’en limitant l'imperméabilisation des sols » (Convention alpine Art. 2 (d)). Dans le protocole Protection des sols de la Convention alpine, les Parties contractantes se sont mises d'accord sur plus de détails pour la mise en œuvre du sujet.

La XVe Conférence alpine a noté qu'une coopération renforcée des Parties dans le domaine de la protection des sols est nécessaire au vu de la pression accrue sur l'utilisation des sols dans la région alpine et du risque accru, par exemple, du changement climatique. Le Groupe de travail sur la protection des sols a donc été créé en 2019.  Le Groupe de travail contribue à la protection et à l’amélioration de l’état des sols alpins, en s’attachant notamment à la protection du climat et à l’adaptation au changement climatique. Ce faisant, le Groupe de travail s’oriente vers une gestion des sols durable et adaptée aux sites concernés, une utilisation économique des sols et la prévention de leur dégradation ou de leur pollution. S’appuyant sur les résultats du mandat 2019-2020, il convient de poursuivre, en les précisant, les activités à long terme concernant les bases de données harmonisées et les placettes d’observation permanente, et d’intensifier les échanges avec les réseaux pertinents et la sensibilisation en matière de protection des sols. De plus, un plan d’action à long terme pour la mise en œuvre des dispositions et déclarations relatives à la protection des sols dans le contexte spécifique de la région alpine sera élaboré ; il y sera accordé une attention particulière à l’interaction entre les aspects qualitatifs et quantitatifs de la protection des sols et aux effets du changement climatique.

Contact : 
Christian Steiner, Bureau agraire de district de Basse-Autriche
Christian.Steiner@noel.gv.at

Aperçu des activités, documents et résultats

Retourner à la liste
Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.