La XVIe Conférence alpine, en mode virtuel, produit des résultats concrets !

Réunion politique la plus importante de la Convention alpine, la Conférence alpine biennale réunit les ministres, leurs délégués et des représentants de haut niveau de l'Union européenne pour discuter des objectifs et établir des mesures politiques pour la mise en œuvre de la Convention alpine.

La XVIe Conférence alpine a pris une forme assez différente des précédentes, se déroulant entièrement en ligne en réponse à la crise sanitaire. Ce format virtuel n'a toutefois pas empêché les ministres et les délégués des pays alpins (Allemagne, Autriche, France, Italie, Liechtenstein, Monaco, Slovénie et Suisse) et de l'UE d'aborder un ordre du jour complet.

Lors du XVIe Conférence alpine, les ministres et les représentants de haut niveau ont discuté et adopté des décisions sur des sujets essentiels au bien-être des habitants et des environnements alpins :

  • Les ministres ont adopté le 8e Rapport sur l'état des Alpes concernant la qualité de l'air, réaffirmant l'urgence de s'attaquer à ce problème dans les zones alpines.
  • Le Comité consultatif sur le climat alpin a présenté le Plan d'action climat 2.0, qui a été adopté par les ministres et qui contient des parcours de mise en œuvre pour atteindre les objectifs du  Système alpin d'objectifs climat 2050.
  • Les ministres ont adopté une déclaration sur l'eau, qui aborde des questions telles que la protection des rivières sauvages et une utilisation plus économique des ressources en eau (rares) dans les territoires alpins.
  • Les ministres ont adopté une déclaration sur la protection de la biodiversité de montagne et sa promotion au niveau international.

Le XVIe Conférence alpine a également marqué la fin de la Présidence française et le passage de témoin à la Suisse pour les deux prochaines années. La Présidence suisse fera du changement climatique une priorité thématique et mettra l'accent sur l'aménagement et le développement du territoire dans les Alpes.

La Secrétaire générale, Alenka Smerkolj - "Les Parties contractantes, les Observateurs et les parties prenantes étaient fortement motivés pour trouver des solutions communes lors de la XVIe Conférence alpine malgré les circonstances difficiles qui ont nécessité sa tenue virtuelle. Le travail de la Présidence française a été récompensé par l'adoption du 8e Rapport sur l'état des Alpes concernant la qualité de l'air ainsi que des déclarations politiques sur l'eau et la biodiversité de montagne, domaines prioritaires pour la santé et le bien-être des citoyens alpins. La conférence a également marqué la fin de la Présidence française et le passage de témoin à la Suisse pour les deux prochaines années. Nous remercions la Présidence française et nous nous réjouissons de la future coopération avec la Suisse".

Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.