Sommet sur la forêt

Le 18 septembre a eu à Innsbruck le Sommet sur la forêt, dont le sous-titre était « Protection. Forêts. Climat. ». La conférence a rassemblé de nombreux acteurs et responsables politiques engagés dans le secteur de la gestion forestière, issus des différentes régions et pays alpins. Les intervenants à la conférence ont souligné les fonctions multiples des forêts alpines, allant de la protection contre les risques naturels à la fourniture d’un capital naturel et la fixation de CO2. Un des points d’attention majeurs de la conférence a porté sur les défis rencontrés aujourd’hui par les forêts, essentiellement du fait du changement climatique, qui modifie l’habitat naturel des essences d’arbres et des autres espèces. D’autres difficultés pour les forêts alpines sont causées par leur vieillissement, la fréquence plus forte des incendies de forêt, les coûts de maintenance élevés et d’autres pressions encore. Les participants se sont également engagés dans une discussion vers l’avenir : différentes tables rondes ont analysé des aspects variés ainsi que des solutions et stratégies possibles. Plusieurs participants de haut niveau ont fourni une contribution politique : le ministre fédéral autrichien de l’environnement Andrä Rupprechter, la ministre de l’intérieur, de l’éducation et de l’environnement du Liechtenstein Dominique Gantenbein, la ministre bavaroise de l’environnement et de la protection des consommateurs Ulrike Scharf pour n’en citer que quelques-uns. Avec le Secrétaire général Markus Reiterer ils ont discuté les stratégies politiques et le besoin de coordination et d’action : ce qui est en jeu est l’avenir des Alpes.

Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.