Six nouveaux Villages d’alpinistes rejoignent l’initiative !

Les Villages d’alpinistes (« Bersteigerdörfer ») sont généralement situés loin des grandes villes et des zones urbaines des Alpes, souvent cachés au fond d’une vallée. Parmi les amoureux de la montagne et les alpinistes, ces villages ont souvent le statut de recommandations d’initiés.

Les Villages d’alpinistes ont récemment annoncé une évolution majeure : six nouveaux villages ont été acceptés et rejoindront l’initiative en 2021. Ces six villages se trouvent en Autriche, en Italie et, pour la première fois, en Suisse.

Les nouveaux villages en Autriche sont Göriach in Lungau/Salzbourg et Steinberg am Rofan/Tyrol ; en Italie, Balme/Piémont et Triora/Ligurie ; et en Suisse, St. Antönien, Lavin, Guarda et Ardez dans les Grisons.

Cela porte le nombre de Villages d’alpinistes à 35, dont 22 en Autriche, quatre en Allemagne, cinq en Italie dont deux au Tyrol du Sud, et deux en Slovénie comme en Suisse.

En outre, le Club Alpin Suisse (CAS) est devenu le plus récent partenaire de l’initiative, rejoignant les clubs et associations alpins autrichien (ÖAV), allemand (DAV), italien (CAI), slovène (PZS) et du Tyrol du Sud (AVS). Il est particulièrement intéressant que cette évolution se produise pendant la période où la Suisse assure la présidence de la Convention alpine.

Les Villages d’alpinistes s’identifient à un tourisme de montagne durable dans les Alpes et s’engagent à préserver les valeurs culturelles locales. Les villages mettent l’accent sur la responsabilité personnelle de leurs visiteurs, qui doivent adopter un comportement respectueux de l’environnement et responsable en montagne. En s’alignant sur des formes de tourisme plus durables, les Villages d’alpinistes visent à accroître les effets positifs sur l’agriculture, l’approvisionnement local, les transports publics et le développement de la population.

Les critères de sélection pour rejoindre l’initiative incarnent ces idéaux et incluent l’exigence qu’un village contienne de « beaux » sites, des zones d’intérêt pour tous les types d’alpinistes, et que des paysages culturels et naturels intacts aient été maintenus et restent non perturbés par des infrastructures à grande échelle. En outre, les populations locales des Villages d’alpinistes s’engagent à œuvrer pour un développement de la communauté et du tourisme durable et compatible avec la nature.

En 2016, Ramsau bei Berchtesgaden est devenu le premier village d’alpinistes hors d’Autriche à rejoindre l’initiative. Depuis lors, le projet a transcendé les frontières nationales pour promouvoir le développement durable à travers la région alpine dans le tourisme, la protection de la nature, le développement régional, l’agriculture de montagne et bien d’autres domaines. Au sein de ce réseau international, un échange constant a lieu sur la manière dont les villages et les régions peuvent mettre en œuvre leurs stratégies pour un avenir meilleur et leurs expériences concrètes.

La philosophie des Villages d’alpinistes s’est inspirée de la Convention alpine, qui définit ce que devrait être le développement durable dans les Alpes. Depuis son extension à d’autres pays alpins, l’initiative des Villages d’alpinistes est un projet officiel de mise en œuvre de la Convention alpine.

 

« Il est fantastique de voir cette initiative visant à promouvoir le développement durable dans nos villages alpins continuer à se développer. Nous félicitons les Villages d’alpinistes et tous leurs partenaires pour leurs efforts fructueux visant à montrer qu’un mode de vie plus durable et plus respectueux de la nature est possible dans les villages alpins. »
– Alenka Smerkolj, Secrétaire générale de la Convention alpine
Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.