Réunion de haut-niveau à 2100 m d’altitude dans les Alpes françaises

La secrétaire d’Etat française chargée de la biodiversité, Bérangère Abba, et la secrétaire générale, Alenka Smerkolj, se sont rencontrées au Col du Lautaret, en France, le 17 septembre, pour discuter de la poursuite de l’engagement de la France dans la Convention alpine.

Neuf mois après avoir passé le témoin de la Présidence de la Convention alpine à la Suisse lors de la XIVe Conférence alpine présidée par Mme Abba, et quelques jours après la conclusion du congrès de l’UICN à Marseille, la France est particulièrement désireuse de faire progresser la protection de la biodiversité de montagne dans les Alpes et au-delà.

En effet, la France, en tant que prochaine présidence du Conseil de l’Union européenne (UE), représentera les pays de l’UE lors de la dernière partie de la conférence des Nations Unies sur la biodiversité au printemps 2022. La France est également fortement impliquée dans les questions de transport dans les Alpes en tant que présidente du groupe de travail dédié.

Dans l’ensemble, Mmes Abba et Smerkolj ont convenu que la biodiversité et le climat sont deux questions interconnectées et d’égale importance dans lesquelles les Alpes ont un rôle spécifique à jouer.

Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.