Résultats des derniers 18 mois : nouveaux éclairages sur des thèmes majeurs

Après le succès de la première visio-conférence en juillet dernier, la 70e réunion du Comité permanent a également été organisée virtuellement les 21 et 22 octobre 2020. Cette dernière session du Comité sous la Présidence française visait à préparer les décisions de la XVIe Conférence alpine, qui réunira les ministres et les représentants de haut niveau, également sous forme virtuelle, le 10 décembre 2020. En tête de l'ordre du jour figuraient les résultats à venir sur les thèmes principaux de la Présidence française : la gestion de l'eau, la biodiversité de montagne et la qualité de l'air. Le Plan d'action pour le climat 2.0 a également été examiné par les Parties contractantes et les Observateurs. En outre, les rapports de tous les Groupes de travail thématiques ont été reçus et les mandats pour les deux prochaines années ont été préparés.

Gestion de l'eau – Suite aux résultats de la Conférence d'AnnecyRessources en eau et rivières alpines : adaptation aux défis du changement climatique en février 2020 et à ceux de l'ancienne Plate-forme sur la gestion de l'eau dans les Alpes, une Déclaration sur la gestion intégrée et durable de l'eau dans les Alpes a été rédigée en vue de son adoption par la XVIe Conférence alpine. La déclaration comporte des engagements des Parties contractantes concernant la protection des rivières sauvages, l'adaptation au changement climatique, l'utilisation plus économe des (rares) ressources en eau, la gestion prudente des petites centrales hydroélectriques et le développement de la coopération internationale dans la gestion des eaux transfrontalières.

Biodiversité – La biodiversité de montagne est particulièrement précieuse et vulnérable et est mise à l'épreuve par le changement climatique et une industrie touristique intensive. La Présidence française a souhaité proposer une contribution politique de la Convention alpine au processus post-2020 de la Convention sur la diversité biologique. C'est pourquoi les Parties contractantes et les Observateurs ont été consultés pour rédiger une déclaration sur la protection de la biodiversité des montagnes et sa promotion au niveau international, en préparation de l'adoption ministérielle lors de la XVIe Conférence alpine. La promotion de ses messages sera assurée par une Conférence virtuelle mondiale sur la biodiversité de montagne organisée par la Présidence française sortante le 13 janvier 2021, en amont du Congrès mondial de la Nature de l'UICN et de la COP15 de la Convention sur la diversité biologique.

Qualité de l'air – Le 8e rapport sur l'état des Alpes (RSA 8) est la première contribution concrète à la mise en œuvre des objectifs de la Convention alpine dans ce domaine. Grâce à son approbation par la Conférence alpine, le rapport montrera à quel point les vallées alpines sont touchées par la pollution atmosphérique, mettra en lumière les bonnes pratiques pour améliorer la qualité de l'air et ouvrira la voie à leur déploiement dans l'ensemble des Alpes.

Plan d'action climatique 2.0 – Le premier Plan d'action climatique de la Convention alpine date de 2009. Au cours de la dernière année, en étroite collaboration avec les autres Organismes de travail thématiques et d'autres experts, le Comité consultatif sur le climat alpin (ACB) a élaboré une série de mesures concrètes à court et moyen terme, à savoir des parcours de mise en œuvre pour atteindre le Système alpin d’objectifs climat 2050. Ces mesures sont au cœur du Plan d'action pour le climat 2.0 qui sera soumis à la Conférence alpine. Le coup d'envoi du matchmaking pour former des équipes de mise en œuvre a eu lieu sous la forme d'un atelier virtuel les 15 et 16 septembre 2020 et est soutenu par le site web de l'ACB : www.alpineclimate2050.org.

Autres sujets – Enfin et surtout, tous les Organismes de travail thématiques de la Convention alpine ont travaillé dur pour remplir les objectifs ambitieux de leurs mandats. De nombreux échanges entre experts et avec les parties prenantes ont eu lieu au cours des derniers 18 mois, des analyses ont été réalisées et des outils et recommandations concrets ont été produits, que nous nous réjouissons de présenter après la Conférence alpine. Les nouveaux mandats proposés pour les travaux des Organismes de travail thématiques ainsi que les thèmes de la prochaine Présidence suisse ont également été discutés.

Selon la Secrétaire générale, Alenka Smerkolj – « L'engagement des Parties contractantes, des Observateurs et des parties prenantes à prendre à cœur les résultats de cette réunion est un ingrédient essentiel pour remplir les devoirs de la Convention alpine. Des partenariats fiables et des forces communes sont plus importants que jamais pour renforcer la résilience des Alpes, dans l'intérêt des populations vivant dans le périmètre de la Convention alpine. Même si 2020 a été un défi évident, beaucoup de choses positives en sont ressorties, comme l'a montré cette intense réunion du Comité permanent ».

Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.