« MoVe the Alps » : faisons bouger les Alpes vers des transports durables !

Les Alpes peuvent être explorées de nombreuses façons – et le vélo devient un choix de plus en plus populaire pour permettre cette exploration. La conférence internationale « MoVe the Alps », consacrée au cyclotourisme dans la région alpine, a permis d’approfondir certaines possibilités d’action ainsi que les défis de ce secteur en pleine expansion. La conférence « MoVe the Alps » a été le premier événement majeur dans le cadre de la Présidence suisse de la Convention alpine 2021-2022.

Le 22 avril 2021, plus de 300 participants issus de divers pays européens – des Alpes et des Carpates mais aussi au-delà – ont rejoint cet événement virtuel pour discuter de la manière de promouvoir un tourisme à vélo durable dans les Alpes. Les intervenants ont partagé leurs idées sur le(s) rôle(s) du cyclotourisme dans la région alpine, avec son potentiel significatif pour réduire les impacts négatifs de la mobilité touristique.

Les vélos ne sont pas seulement importants pour les déplacements quotidiens, mais ils font de plus en plus partie d’une forme de tourisme plus durable et en constituent un facteur favorable. En tant que forme de mobilité, le cyclisme peut offrir aux touristes une alternative pour se rendre à leur destination, tout en facilitant, et souvent en augmentant, leur mobilité une fois sur place.

L’une des principales conclusions de l’événement a été que le développement du cyclisme dans la région alpine va dans la bonne direction, mais qu’il doit avancer plus vite et être dirigé sur la bonne voie pour garantir sa contribution au développement durable.

Parmi les points soulignés par les orateurs pour y parvenir, citons les suivants :

  • Parvenir à une solution numérique globale qui rassemble toutes les informations pertinentes pour les vacances à vélo dans toute l’Europe – incluant donc les Alpes – serait un bon point de départ. Néanmoins, de nombreux obstacles et questions ouvertes subsistent dans l’expansion de la numérisation, notamment en ce qui concerne l’utilisation et le partage des données.
  • La pratique cycliste doit être prise en compte dans le développement initial de nouvelles infrastructures de telle sorte que chaque fois que de tels plans sont élaborés, le vélo soit déjà inclus dans la phase de planification. Modifier les infrastructures existantes en ajoutant a posteriori des pistes cyclables ou des ponts est beaucoup plus coûteux et plus difficile à mettre en œuvre.
  • Il est nécessaire de renforcer la gouvernance et le financement dans le domaine du cyclisme.

Les présentations de la conférence « MoVe the Alps » reflètent le fait que les Alpes sont un lieu de visite attrayant pour des personnes de tous horizons. Le vélo doit donc aussi servir à faire découvrir la beauté et la diversité des Alpes, de leur nature et de leurs cultures.

Enfin, l’événement a réaffirmé qu’en matière de solutions de mobilité durable, il n’est pas nécessaire de réinventer la roue - après tout, un vélo en a déjà deux !

Les présentations de la conférence « MoVe the Alps » sont disponibles ici.

Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.