La dimension “montagne” de la coopération : étude de cas sur les Alpes

Durant une journée de séminaire d’experts sur les moyens de soutenir le développement des régions de montagne dans l’Union Européenne, organisée par la DG Politique régionale de la Commission européenne à Bruxelles le 9 novembre, la Secrétaire générale adjointe Marianna Elmi représentera la Convention alpine et présentera la démarche de coopération transnationale au sein des Alpes aux acteurs intéressés.

Mme Elmi soulignera les bonnes pratiques et les projets de coopération au sein du périmètre alpin, en prenant en compte les politiques de l’UE. Mme Elmi : « Les priorités communes pour soutenir la mise en œuvre des objectifs et règles spécifiques, tels que définis par la Convention alpine et ses protocoles, sont reflétées dans notre Programme de travail pluriannuel 2017-2022. Celui-ci offre un cadre aux actions, stratégies et instruments pour améliorer les situations et faire face aux défis auxquels est confronté le territoire alpin, comme le changement climatique, l’accessibilité des centres urbains et l’intensité des transports, la dépopulation et le vieillissement de la population, pour n’en mentionner que quelques-uns. »  

En tant que lieu de vie pour plus de 14 million de personnes et espace récréatif pour un nombre bien supérieur de visiteurs chaque année, les Alpes constituent un territoire précieux mais sensible au cœur de l’Europe. 27 ans ont passé depuis la signature de la Convention alpine ; elle sert encore aujourd’hui de modèle pour d’autres régions.

Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies.