Qui nous sommes

Pionnière dans son genre, la Convention alpine a été dans les années 90 le premier traité international au monde à considérer une zone de montagne transnationale dans son intégralité.
La Convention a été signée par les huit pays alpins : l'Autriche, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Suisse, le Liechtenstein, la Slovénie et Monaco ainsi que l’Union européenne, et est entrée en vigueur en 1995. 

Ce que nous faisons 

Les Parties contractantes partagent un territoire commun et doivent faire face à des défis communs, c'est pourquoi la Convention alpine vise à la protection et au développement durable des Alpes.
Cet espace alpin au cœur de l'Europe constitue un environnement naturel, culturel, économique et de vie pour plus de 14 millions de personnes et un grand nombre de visiteurs chaque année.

HISTORIQUE DE LA CONVENTION ALPINE

L’arc alpin réunit huit États : l’Autriche, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Liechtenstein, la Principauté de Monaco, la Slovénie et la Suisse. C’est un lieu où vivent 14 millions de personnes environ, et il est visité par des millions de touristes. D’où la nécessité de discuter des défis communs et des enjeux du développement, à travers une coordination internationale de l’aménagement du territoire, des transports, de l’énergie, de la politique du tourisme et d’autres mesures encore.

Au vu de ces considérations, les Ministres des pays alpins se sont réunis du 9 au 11 octobre 1989 et ont décidé de rédiger un accord pour la protection et le développement durable des Alpes.

La Convention sur la protection des Alpes ou « Convention alpine » a été signée le 7 novembre 1991 à Salzbourg (Autriche) par l’Autriche, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Suisse, le Liechtenstein et l’UE (la Slovénie a signé la Convention le 29 mars 1993 et la Principauté de Monaco est devenue une partie contractante sur la base d’un nouveau protocole séparé).
La Convention est entrée en vigueur le 6 mars 1995 et depuis lors a été suivie par la Convention des Carpates.
Aujourd’hui, de nombreuses autres régions du monde (le Caucase, l’Asie centrale, les Andes) observent avec un grand intérêt l’expérience de la Convention alpine.

Bulletin d'information
Nous utilisons des cookies pour vous fournir les meilleures informations possibles sur notre site internet. Si vous souhaitez continuer à utiliser ce site, veuillez accepter l'utilisation de cookies. Wir verwenden Cookies, um Sie auf unserer Webseite bestmöglich mit Informationen versorgen zu können. Wenn Sie diese Webseite weiterhin nutzen, akzeptieren Sie die Verwendung von Cookies.