Intranet 
SearchGo Search

La 66e réunion du Comité permanent accueillie à Innsbruck
La 66e réunion du Comité permanent accueillie à Innsbruck
Pendant deux jours, Innsbruck (Autriche) a accueilli la 66e réunion du Comité permanent de la Conférence alpine et de la conférence de lancement du Partenariat alpin pour l’action climatique locale qui y était associée. Le focus a porté cette fois sur la 2nde priorité du Programme de travail pluriannuel (PTP/MAP) 2017-2022 « Adopter des mesures de lutte contre le changement climatique ». En préambule de la rencontre a été organisé l’atelier « Tourisme soutenable dans les Alpes. Qui fait le travail ? ». Tous les évènements ont été certifiés en tant que Green Event Tirol. La seconde journée de réunion a commencé par les festivités de célébration du 27e anniversaire de la Convention alpine !

Le Comité permanent a discuté du rapport du Comité consultatif pour le climat alpin, lequel, au cours des derniers mois, a élaboré un système concret d’objectifs de la Convention alpine dans la perspective d’un « espace alpin climatiquement neutre ». Le « Système d’objectifs climat » sera présenté à la XVe Conférence alpine, qui aura lieu le 4 avril 2019 à Innsbruck. Les défis relatifs à la gouvernance des risques naturels dans les Alpes ont été traités lors de la présentation et la discussion au sujet du 7e Rapport sur l’état des Alpes.

Les mandats des organismes de travail thématiques de la Convention alpine arrivant prochainement à leur terme, le Comité permanent a débattu des prochains mandats pour 2019-2020. De plus, les membres du Comité permanent ont discuté les scénarios communs pour l’aménagement futur du territoire de l’espace alpin, comme développé dans le cadre du Groupe d’experts ad-hoc sur l’aménagement du territoire au travers du projet « Alps2050 – Common spatial perspectives for the Alpine area. Towards a common vision ». Au point de l’ordre du jour concernant les activités relatives au climat, la Délégation italienne, en la personne de Graziano Martini Barzolai, a souligné les conséquences dévastatrices des graves tempêtes et inondations ayant frappé une grande partie de l’Italie au cours des dernières semaines. Les données provisoires indiquent que plus de 4 millions de sapins et épicéas ont été déracinés, résultant en une immense perte de revenus pour les forestiers et une considérable perte de biodiversité. Selon les experts, cela pourra prendre jusqu’à 350-400 ans pour une restauration complète des forêts.

Enfin, l’attention a été attirée sur les possibilités offertes par la recherche et le développement sur l’observation terrestre (Earth Observation, EO), suite aux résultats de l’atelier EO4Alps organisé par l’Agence spatiale européenne (ESA). Un représentant de l’ESA a rendu compte de l’initiative EO4Alps, afin de permettre un échange d’idées fructueux entre l’ESA et la Convention alpine. Et finalement, l’initiative de la CIPRA « Youth Alpine Interrail » (YOALIN), qui a offert à de jeunes gens la possibilité de voyager à travers les Alpes pendant un mois avec un billet de train à tarif réduit, a été évaluée. Le Comité permanent a souligné l’importance de la mobilité durable et salué le rôle des jeunes engagés pour la promotion de styles de vie durables.

<<